Un truc pour bouger plus : expérimenter l’état de Flow

Un truc pour bouger plus : expérimenter l’état de Flow

Jeanne n’a jamais eu de plaisir à pratiquer un sport ou une activité physique. Elle se dit souvent que dès qu’elle aura perdu du poids, elle se sentira mieux, plus confiante, et osera enfin jogger dehors. Elle espère découvrir à ce moment-là une activité qu’elle aimera pratiquer.

Malheureusement, comme Jeanne, plusieurs personnes croient à tort que leur principal obstacle à aimer bouger est leur corps ou leur poids. Pourtant, découvrir le plaisir de bouger n’a rien à voir avec le poids. Il faut d’abord ressentir dans l’instant présent le Flow : un sentiment de bien-être pendant et après l’effort.

 

Se sentir bien dans l’instant présent

Dans une société axée sur le plaisir immédiat et la performance, il est un peu illusoire de croire que ce qui peut nous motiver à bouger quotidiennement sont les effets positifs que l’on récoltera à long terme. Bien entendu, l’adoption d’un mode de vie actif s’accompagne de nombreux bénéfices durables, mais dans l’instant présent, ce que l’on doit rechercher est simple : se sentir bien, pendant et après avoir bougé, et ce, tant physiquement que psychologiquement! Et si le fait de bouger pouvait nous aider à atteindre cet état de mieux-être?

Les experts nomment cet état émotionnel le Flow : un juste équilibre entre l’effort, l’intensité, le dépassement de soi et le plaisir! Plus facile à dire qu’à faire, je sais! Afin d’expérimenter l’état de Flow, vous devez miser sur un objectif réaliste qui vous permettra de susciter une émotion positive en vous : le plaisir et la satisfaction!

 

Être à l’écoute de son discours intérieur

Je vous invite à l’écoute de votre corps et de votre discours intérieur. Vous savez, ces pensées qui nous trottent dans la tête face à nous-même et à notre corps… Telles que ces petites phrases que vous vous dites parfois comme « je ne suis vraiment pas bon.ne », « je ne suis pas en forme » ou « je suis trop gros.se et je déteste mes cuisses ». Ce discours intérieur négatif affecte directement le sentiment que l’on peut ressentir lorsqu’on fait une activité physique. C’est peut-être votre principal obstacle à découvrir le plaisir de bouger…

Rappelez-vous que les questions à vous poser lorsque vous pratiquez une activité physique sont :

  • Est-ce que je me sens bien dans l’instant présent?
  • Quel est mon discours intérieur en ce moment?

Ensuite demandez-vous :

  • Est-ce que l’activité que je fais me permet d’établir un juste équilibre entre l’effort, l’intensité, le dépassement de soi et le plaisir?

Dans mon prochain billet de blogue, je partagerai avec vous des trucs pour susciter dans votre vie la passion de bouger pour se sentir bien dans sa peau.

En ce mois de l’activité physique, je vous souhaite d’expérimenter le plus souvent possible l’effet du Flow en bougeant!

Et vous, avez-vous déjà expérimenté l’état de Flow?

Référence :

Brunelle, J-P. et Brunelle J. (2012). Susciter la passion pour les activités physiques et sportives. Sherbrooke : Cahiers Mémos Enr. Repéré à : https://usherbrooke.coop/fr/service.prt?svcid=CO_CATALOG38&page=productDetail.jsp&id=236304