Hésitez-vous à tourner le dos aux régimes ?

Hésitez-vous à tourner le dos aux régimes ?

Est-ce que ça vous arrive de vous sentir tiraillé.e entre votre tête et votre cœur? D’un côté, votre tête qui calcule tout dans le but de contrôler votre poids. De l’autre côté, votre cœur qui aimerait prendre soin de vous avec toute sa bienveillance. Avez-vous déjà pensé à la vie que votre cœur vous propose? Une vie sans régime! C’est à la fois tentant et épeurant, non?

  • Manger de tout, sans vous priver et sans vous sentir envahi.e par la culpabilité.
  • Bouger pour prendre l’air (on ne l’aura jamais aussi bien dit pendant cette période de confinement!) et pour les bienfaits ressentis ensuite plutôt que pour brûler des calories.
  • Aimer votre reflet dans le miroir, sans jugement et sans vouloir le modifier à tout prix.
  • Partager un repas avec des ami.e.s sans restriction (même virtuellement!).

De la pression à en perdre la tête

Je comprends que votre tête puisse être tentée de vous pousser à vous mettre au régime ou à vous priver. C’est tellement encensé et normalisé autour de soi. L’industrie de l’amaigrissement rend d’ailleurs la perte de poids attrayante et simple, laissant croire que le corps est malléable. Comme s’il suffisait de claquer des doigts pour avoir le corps des mannequins. En un clic sur un logiciel de retouches, peut-être. C’est loin de la réalité, avouez-le.

En plus, les préjugés associés au poids sont partout et causent du tort aux personnes visées. Dans ce contexte, c’est tout sauf facile de s’accepter lorsque son corps ne correspond au moule imposé par la société. Et s’accepter, c’est essentiel pour prendre soin de soi. La minceur semble aussi être LE critère pour se dire en santé (un raccourci parfois même utilisé par le corps médical). Pourtant, c’est loin d’être le seul critère et encore moins, le plus facile à contrôler.

 

Surmonter ses peurs

Je comprends aussi que vous puissiez hésiter à suivre votre cœur. Peut-être avez-vous peur de :

  • ne plus savoir comment manger sans les règles que vous vous imposez?
  • la façon dont les autres regardent ou jugent votre corps?
  • croire encore aux vertus des régimes et d’échouer à atteindre le poids rêvé?
  • devoir changer le regard que vous portez sur vous-même et d’accepter que votre corps ne soit pas aussi malléable que vous le souhaitez?

Pour surmonter vos peurs, tentez d’abord de les identifier et de comprendre d’où elles viennent. Ensuite, déterminez ce que vous êtes capable et incapable de contrôler (c’est encore plus important dans cette période d’incertitude et de confinement). Et, surtout, misez sur ce que vous gagnerez en tournant le dos aux régimes. C’est un processus peut-être plus long et nécessitant plus d’indulgence, mais beaucoup plus durable.

 

Prendre le chemin du coeur

Je vous propose d’essayer d’écouter votre cœur. L’entendez-vous murmurer doucement, gentiment? Il vous invite à le suivre sur le chemin de la réconciliation. Il vous suggère de faire confiance à votre corps plutôt qu’à des règles externes. D’écouter les signaux qu’il vous envoie. De vous accepter et de prendre soin de vous plutôt que de vous détester. De miser sur vous plutôt que sur votre poids comme source de motivation. Rappelez-vous que vous êtes le.la meilleur.e expert.e pour y parvenir (avec de la patience et de la bienveillance évidemment!).

Et si, cette année pour la Journée internationale sans diète, vous tentiez de suivre le chemin de la réconciliation?

Par où allez-vous débuter?