L’activité physique à l’ère du confinement : comment mieux s’écouter ?

L’activité physique à l’ère du confinement : comment mieux s’écouter ?

Le fait de rester à la maison chamboule beaucoup de nos habitudes de vie en lien avec l’activité physique. Par exemple, il nous n’est plus nécessairement possible de marcher jusqu’au travail, de monter quelques fois par jour les escaliers de notre appartement ou du métro, d’aller au gym ou de participer à des cours de groupes. Bref, tout est différent depuis que nous sommes confinés à cause de la pandémie et pour plusieurs, nous observons une baisse importante du mouvement dans notre quotidien.

Plusieurs messages, transmis notamment sur les réseaux sociaux, indiquent l’importance de continuer à bouger même en ce temps de confinement. Toutefois, ce n’est pas toujours aussi facile qu’on nous le décrit. De plus, le fait de ne pas suivre ces recommandations peut créer chez nous un sentiment de culpabilité et une anxiété grandissante face à notre poids.

Vous sentez-vous bombardé.e par ces messages qui vous incitent à bouger autant, sinon plus, qu’avant la pandémie?

 

Un sentiment grandissant de culpabilité

Bien que vous sachiez que l’activité physique est bénéfique pour vous, il se peut très bien que vous n’ayez pas envie de bouger en ce moment. La motivation peut être très difficile à trouver, surtout quand les journées se ressemblent autant, jour après jour. C’est une situation exceptionnelle et vous avez tout à fait le droit de ne pas être aussi actif.ve qu’à l’habitude. Il est important d’écouter votre corps et vos besoins et il est tout aussi important de comprendre que vous n’avez rien à prouver à personne. La vie normale reprendra éventuellement et vous aurez l’opportunité de recommencer à bouger lorsque bon vous semblera.

Comme je l’ai dit plus tôt, il est tout à fait normal que la motivation ne soit pas présente. Si vous attendez un éclair soudain d’inspiration pour bouger en plein milieu de la journée, vous pourriez attendre longtemps. C’est pour cela que je vous suggère de vous créer un horaire à la maison, comme si la vie continuait normalement. Vous pourriez y intégrer des petits moments d’activité physique, selon vos envies et votre capacité. Créez-vous un espace dans lequel vous allez avoir envie d’être, par exemple en ajoutant de la musique qui vous fait vibrer et danser ou en choisissant une pièce avec une lumière agréable. Choisissez des activités physiques qui vous procurent l’intensité dont vous avez besoin. Surtout, amusez-vous!

 

Les bienfaits de l’activité physique dans les situations de stress et d’incertitude

Vous savez bien que de bouger aide à garder une bonne santé, autant mentale que physique. Cela diminue le stress, l’anxiété et vous apporte du bien-être et très souvent une meilleure perspective face au monde. Dans une situation aussi stressante qu’une pandémie, il est difficile de rester positif.ve et de ne pas sombrer à l’écoute des centaines de nouvelles catastrophiques journalières. Essayez de prendre une pause des nouvelles pendant quelque temps et prenez soin de vous. Que ce soit pour bouger dans votre salon, d’aller prendre une marche, de vous étirer tranquillement sur votre chaise, les choix sont multiples. Vous verrez ce que cela vous apporte comme bénéfice. Petit rappel : si au contraire, vous avez envie de rien faire du tout, vous le pouvez. Soyez alerte à vos besoins et doux.ce avec votre corps, c’est déjà un très grand pas.

Et vous, ressentez-vous une culpabilité grandissante face aux recommandations de demeurer actif.ve lors du confinement?

Comment cela affecte-t-il vos habitudes d’activités physiques?