Comment puis-je changer mon regard sur la vieillesse?

Connaissez-vous des personnes âgées inspirantes ou qui vous ont marquées positivement? Des femmes ou des hommes dont les rides ou les cheveux gris ne les empêchent pas de rayonner, de réaliser leurs projets et de jouir de la vie?

Des personnes aînées qui brisent les codes vestimentaires ou sportifs normalement associés à la vieillesse? Bref, des personnes âgées pleines de légèreté contrastant avec l’image frêle que l’on nous montre dans les médias.

Les divers visages du vieillissement

Tout le monde vieillit, mais pas tous de la même façon. Il est donc préférable de parler des vieillissements, au pluriel! Peu importe notre âge, nous avons tous une personnalité unique, des forces, des passions et des parcours singuliers.

Le vieillissement physiologique et cognitif n’est également pas un phénomène homogène. Certains commencent à avoir des cheveux gris à 45 ans, alors que d’autres ont entièrement la tête blanche à 35 ans. Selon l’Institut national de santé publique du Québec, 81% des personnes de 65 ans et plus se considèrent en bonne santé, ce qui est comparable à la perception des personnes de 45 à 64 ans.

Les changements structurels et fonctionnels du cerveau varient aussi beaucoup d’une personne à l’autre. Certaines personnes aînées peuvent même mieux performer que certains jeunes au niveau cognitif. Bref, tout ce que nous avons appris et acquis au fil de notre vie ne s’efface pas comme par magie quand on passe le cap de la soixantaine.

Combattre l’âgisme un cheveu gris à la fois

L’âgisme consiste en une forme de discrimination tolérée dans notre société qui valorise la jeunesse et un modèle unique de beauté. Il semble d’ailleurs y avoir certains parallèles à faire avec les attitudes et comportements grossophobes dont sont victimes les personnes grosses… Ces deux formes de discrimination provoquent de nombreuses conséquences sur la santé physique et mentale, ainsi que sur la qualité de vie, l’isolement et la longévité des personnes qui reçoivent des regards ou des commentaires stigmatisants.

Alors, comment renverser la vapeur et changer notre regard sur la vieillesse? Voici deux propositions qui ressortent de la littérature scientifique :

  • Cultiver une image harmonieuse, réaliste et diversifiée du vieillissement en mettant l’emphase sur ce que les aîné.e.s peuvent faire.
  • Maintenir des contacts de qualité avec les personnes âgées de votre entourage.
    Oui oui, ici c’est bien la qualité qui prévaut sur la quantité!

4 initiatives inspirantes

Partons à la découverte des diverses facettes des personnes âgées! Intimité, sexualité, plaisir, diversité, force, élégance et vitalité : autant de thèmes et de beautés à découvrir dans ces initiatives inspirantes.

  1. L’exposition Vieillir et beautés : une occasion de renouer avec d’autres représentations du vieillissement grâce aux photos d’Ariane Clément, récipiendaire du Prix Équilibre 2020. L’exposition qui s’inscrit dans le cadre de la Grande interaction pour rompre avec l’âgisme (GIRA) se déplacera à Montréal et Québec cet été et est accessible sur Internet.
  2. Le mouvement #advancedstyle célèbre l’élégance des femmes âgées sur les médias sociaux à travers des photos qui défient les normes de beauté associées au vieillissement dans les secteurs de la mode et de la beauté. Ces influenceuses remettent en question les idées préconçues sur le style que devraient adopter les femmes âgées.
  3. Tasse-toi le jeune présente huit sportif.ve.s âgé.e.s entre 72 et 88 ans de gabarits corporels variés qui démontrent bien qu’il n’y a pas d’âge ou de taille pour bouger, être passionné.e et en forme.
  4. La journée sans maquillage qui invite la population à réfléchir à l’importance qu’elle accorde à l’apparence, en se questionnant notamment sur les raisons qui nous poussent à camoufler nos rides ou nos cheveux gris.

Ralentir en s’inspirant des personnes âgées

Et si on s’inspirait des personnes âgées pour maintenir de saines habitudes de vie et une saine relation avec la nourriture et le sport? Voici 6 suggestions pour ralentir dans son quotidien :

  • Prendre le temps de savourer les aliments.
  • Se ressourcer en admirant la faune et la flore lors d’une marche contemplative.
  • Se déconnecter des écrans et du travail lors de sa pause repas.
  • Aller à la rencontre des producteurs locaux via une visite agroalimentaire.
  • Cuisiner en écoutant de la bonne musique ou un balado.
  • S’étirer ou bouger en se concentrant sur les sensations ressenties, plutôt que viser un objectif de performance.

Quel regard allez-vous maintenant poser sur les personnes âgées qui vous entourent ou sur vous-mêmes? Adopterez-vous certains gestes pour ralentir dans votre quotidien?

Références :