Dois-je perdre du poids pour améliorer ma santé ?

Dois-je perdre du poids pour améliorer ma santé ?

Une nouvelle année commence et, comme bien des gens, vous avez pris la résolution d’améliorer votre santé? Vous croyez que la perte de poids est nécessaire pour atteindre votre objectif? Détrompez-vous! Sans même modifier le chiffre inscrit sur votre balance, l’amélioration de vos habitudes de vie va assurément avoir un impact favorable sur votre santé, autant physique que psychologique. Au contraire, le fait de trop se concentrer sur votre poids pourrait avoir des effets néfastes sur votre santé.

 

La santé au cœur de préoccupations

La pratique d’activités physiques peut vous procurer des bienfaits dès la première séance! Par exemple, une séance d’au moins 10 minutes améliore le contrôle du taux de sucre dans votre sang. Je vous l’accorde, ce n’est pas un effet qu’on peut détecter facilement. Par contre, d’autres effets sont plus apparents. Par exemple, l’amélioration de votre humeur et de certaines de vos capacités cognitives, dont celles facilitant la prise de décisions complexes. Il en va de même pour le bien-être que procure une bonne nuit de sommeil, ainsi que le niveau d’énergie stable qu’entraine la consommation d’un repas équilibré. Ces bienfaits sont instantanés et ne sont aucunement liés à votre poids.

Si vous adoptez et maintenez à long terme un mode de vie actif et de bonnes habitudes alimentaires, de sommeil et de contrôle du stress, votre corps s’adaptera favorablement et votre santé s’améliorera. Ces adaptations apparaîtront sans que vous ayez à perdre du poids. Par exemple, la santé de votre cœur s’améliorera, le contrôle du taux de sucre et de lipides dans votre sang sera meilleur, votre tension artérielle s’abaissera si elle était élevée et vous ressentirez un plus grand bien-être.

 

Le changement du poids : un bénéfice secondaire plutôt qu’un objectif en soi

Le fait d’avoir comme objectif principal la perte de poids mène souvent les gens à prendre des actions qui ne sont pas compatibles avec un mode de vie sain. De plus, ils ont tendance à choisir des méthodes drastiques qui ne répondent pas à leur réalité ni à leurs besoins. Voici quelques exemples de comportements que vous pourriez être tenté.e d’adopter si vous gardez le focus sur le poids. Je vous mets en garde : ces comportements pourraient nuire à la relation que vous entretenez avec votre corps, la nourriture et l’activité physique. Je vous suggère plutôt d’adopter d’autres comportements plus sains qui amélioreront votre santé, votre bien-être et votre qualité de vie :

 

Produits, services et moyens amaigrissants (PSMA) :

  • À adopter : Rester critique face aux messages de l’industrie de l’amaigrissement et à leurs produits soi-disant miraculeux.
  • À éviter : Consommer des produits amaigrissants sans s’informer des effets néfastes possibles sur notre santé.

 

Activité physique :

  • À adopter : Trouver une activité sportive qu’on aime et qui nous procure du plaisir et de la satisfaction afin d’augmenter nos chances de maintenir cette habitude dans notre vie.
  • À éviter : S’acharner au centre sportif pour dépenser des calories en oubliant de respecter une progression adéquate de notre niveau d’activité physique (ce qui augmente le risque de blessures).

 

Alimentation :

  • À adopter : Demeurer à l’écoute de ses signaux de faim et de satiété, explorer de nouvelles saveurs et textures et prendre plaisir à manger sainement.
  • À éviter : Se priver de façon sévère dans notre alimentation (ce qui augmente le risque de perte de contrôle alimentaire).

 

Sommeil :

  • À adopter : Respecter les besoins de son corps et se reposer quand on en ressent le besoin.
  • À éviter : Couper ses heures de sommeil pour être plus actif.ve.

 

Si vous souhaitez améliorer votre santé, je vous suggère fortement de vous tourner vers l’adoption de saines habitudes de vie. Et si votre poids a à changer, il changera bien.

Et vous, quelle saine habitude de vie comptez-vous adopter cette année?

Références :

Ludyga S, Gerber M, Brand S, Holsboer-Trachsler E, Pühse U. Acute effects of moderate aerobic exercise on specific aspects of executive function in different age and fitness groups: A meta-analysis. Psychophysiology. 2016 Nov;53(11):1611-1626. doi: 10.1111/psyp.12736. Epub 2016 Aug 24.

Maurer S. Weight Management in Primary Care. Visc Med. 2016 Oct;32(5):342-346. Epub 2016 Oct 7.