Comment mieux respecter mes sensations de faim et de rassasiement ?

Comment mieux respecter mes sensations de faim et de rassasiement ?

Nos sensations de faim et de rassasiement sont des outils performants et gratuits. Leur existence permet de manger au meilleur moment, la quantité de nourriture qui correspond à nos besoins. Toutefois, pour différentes raisons, la tendance est de s’en éloigner et parfois même de les ignorer. C’est dommage! Pour ce billet, je vous propose quelques conseils afin de faciliter le respect de vos sensations de faim et de rassasiement.

Commencer à manger

La sensation de faim indique le délai qui peut être supporté avant de manger. Contrairement à l’envie de manger, la faim est accompagnée de symptômes involontaires comme des gargouillements, un petit serrement ou une légère diminution de la concentration. Un bon exemple de sensation de faim, c’est lorsque vous êtes à jeun avant des prélèvements sanguins. Généralement, qu’est-ce qui vous amène à manger? Est-ce parce que c’est l’heure du repas ou parce que vous vous sentez affamé.e? Habituellement, quel est votre niveau de faim avant de commencer à manger? Est-ce qu’il vous arrive de manger avant de ressentir la faim? L’idéal serait de ressentir une faim modérée la plupart du temps ou d’attendre un peu avant de manger.

 

Cesser de manger

La sensation de rassasiement indique la quantité d’aliments nécessaire afin de se sentir confortable au niveau de son estomac. Généralement, qu’est-ce qui vous amène à cesser de manger? Est-ce parce que les autres ont terminé ou plutôt parce que votre assiette est vide? Généralement, quel est votre niveau de rassasiement après avoir mangé? L’idéal serait de se sentir satisfait.e et rassasié.e la plupart du temps, sans inconfort. Pour vous aider, je vous propose de considérer votre plaisir gustatif. Au début du repas, la sensation de rassasiement est nulle et le plaisir gustatif est élevé. Plus le repas avance, plus la sensation de rassasiement augmente, plus le plaisir gustatif diminue et survient un certain désintéressement de la nourriture. Cela signifie que c’est le moment de cesser de manger.

 

Quelques conseils

Les sensations de faim et de rassasiement sont subjectives, mais vous êtes assurément l’expert.e de ce qui se passe dans votre corps. Vous devez aussi être vigilant.e de ne pas tenter de « contrôler » vos sensations de faim et de rassasiement, car elles sont déjà régulées selon vos besoins. À cet effet, vous pouvez vous inspirer des petits enfants qui respectent leurs sensations de façon naturelle. Je vous invite aussi à faire l’expérience des aliments et à déployer votre patience. Vos habitudes et comportements alimentaires se sont développés sur plusieurs années, alors il faut s’accorder un certain temps afin de les comprendre et de les modifier doucement. Que vous soyez en voyage, à la maison ou en vacances, vos signaux seront toujours présents et c’est très avantageux de les respecter.

 

Dans votre quotidien, quelles sont les principales raisons qui rendent difficile le respect de vos signaux de faim et de rassasiement ?

 

Références

Cornil Y, Chandon P. Pleasure as an ally of healthy eating? Constrasting visceral and Epicurean eating pleasure and their association with portion size preferences and wellbeing. Appetite. 2016;104:52-59.