Comment se défaire des standards de beauté à longueur d’année ?

Comment se défaire des standards de beauté à longueur d’année ?

Pour développer une image corporelle plus positive et mieux prendre soin de soi, il est important de remettre en question les standards de beauté et s’en détacher. Plus facile à dire qu’à faire, je sais! Nous sommes constamment bombardé.e.s d’images et de messages qui ont pour objectif de nous donner envie de modifier notre corps. Je vous propose donc de vous inspirer de deux campagnes de sensibilisation printanières pour vous défaire des standards de beauté à l’année longue : Maipoils, fondé par Paméla Dumont et La Journée sans maquillage, célébrée au Québec par ÉquiLibre.

Maipoils propose de prendre le mois de mai pour faire l’expérience d’un quotidien sans épilation ni rasage. La Journée sans maquillage, elle, nous propose de faire l’expérience d’une journée… sans maquillage. On nous invite ainsi à remarquer la place que prennent ces activités dans nos vies et à explorer la relation que nous entretenons avec notre apparence lorsqu’on ne la modifie pas. Cela permet de répondre à la question : « Est-ce que je le fais vraiment pour moi ou plutôt pour me conformer à ce que la société attend de moi? ». Répondre à cette question nous permet de mieux comprendre nos motivations afin de faire des choix plus éclairés.

 

Comment concrètement s’inspirer de ces campagnes?

Voici 5 stratégies de ces deux campagnes qui peuvent être appliquées afin de vous détacher d’un standard de beauté :

  1. Choisissez une action à la fois. Lâcher prise sur des habitudes qu’on a depuis longtemps ce n’est pas facile. Il vaut donc mieux y aller progressivement. Par exemple, pour vous défaire de la pression de la minceur à tout prix, vous pourriez commencer par mettre votre balance hors de vue pour réduire la fréquence à laquelle vous vous pesez.
  2. Fixez-vous une limite de temps. Décidez pendant combien de temps vous poserez l’action choisie. Vous éviterez ainsi la mentalité « tout ou rien », où on se promet de faire un changement pour LA VIE et dès qu’on retourne à notre ancienne habitude, on décide que l’expérience a été un échec. Pour reprendre l’exemple plus haut, vous pourriez décider de retirer votre balance de votre salle de bain pendant un mois.
  3. Prenez le temps d’y réfléchir. Comment vous sentez-vous avant, pendant, et après l’expérience? Il est important de s’arrêter pour y réfléchir, sinon vous risquez de passer à autre chose sans avoir tiré de leçons de cette expérience. Une façon de le faire pourrait être d’écrire une ou deux phrases sur votre vécu à chaque soir.
  4. Soyez bienveillant.e envers vous-même. L’objectif n’est pas de vous culpabiliser face à votre désir d’avoir une certaine apparence. La plupart d’entre nous ressentent ce désir à différents degrés. C’est tout à fait normal vu la société dans laquelle nous vivons. Il faut donc essayer de rester ouvert.e et sans jugement face à cette expérience. Si on reprend l’exemple de la pesée, reconnaissez qu’il est normal d’avoir envie de se peser et même de le faire. Votre expérience n’est pas ratée pour autant.
  5. Faites-le en groupe. Aller à l’encontre des normes d’une société n’est jamais facile. Le faire en groupe nous rappelle qu’on n’est pas seul.e dans ce cheminement et peut nous aider à aller au bout de l’expérience. Proposez l’idée à un.e ou des ami.e.s. Vous serez peut-être surpris.e par le nombre de personnes qui ont les mêmes préoccupations face à leur apparence que vous.

Alors, quelle action pourriez-vous poser pour vous aider à mieux accepter votre apparence?