Comment la pleine conscience peut-elle m’aider à améliorer ma relation avec la nourriture ?

La pleine conscience, c’est une pratique qui vise à porter son attention sur ce qui se passe dans le moment présent et de l’observer sans jugement. Cette pratique existe depuis des millénaires entre autres dans les traditions religieuses hindoues et bouddhistes. De plus en plus d’Occidentaux se tournent vers elle ces dernières années pour ses nombreux bénéfices, notamment pour la gestion du stress.Dans le monde de l’alimentation, on parle souvent de « manger en pleine conscience », soit de manger en utilisant ses sens pour en retirer un maximum de plaisir et pour ressentir ses signaux de faim et de rassasiement. La pleine conscience peut aussi être un outil intéressant pour améliorer sa relation aux aliments de façon plus globale. Voici comment :

Elle facilite la prise de conscience

Elle nous permet de ralentir et d’explorer notre relation à la nourriture avec une curiosité bienveillante. Avant, pendant, après et entre nos repas, on peut prendre conscience de toutes sortes de choses. Quels aliments nous font-ils réagir ? De quelle façon ? Quelles croyances avons-nous par rapport à ces aliments ? Quelles émotions ressentons-nous quand nous les mangeons ? Dans quels contextes notre relation à la nourriture est-elle mise au défi (ex. : entre ami·e·s, avec notre famille, au restaurant) ?

Elle peut aider à agir avec intention

Être dans le moment présent peut aider à reconnaître les opportunités que nous avons d’agir différemment. Quand on a une relation difficile avec la nourriture, nos automatismes le reflètent. Par exemple, on peut avoir le réflexe de faire nos choix alimentaires en fonction du nombre de calories contenues dans les aliments. En se rendant compte de ce qu’on fait dans le moment présent, on peut corriger le tir plus facilement. Si on reprend l’exemple des calories, on peut alors tenter de se recentrer sur les facteurs qui contribuent à avoir une bonne relation avec la nourriture : notre niveau de faim, nos préférences, nos valeurs, nos objectifs de santé, etc.

La pleine conscience n’est pas une baguette magique, mais c’est un bel outil qui peut vous accompagner dans votre cheminement vers une meilleure relation avec les aliments.

Voici un site Web qui propose quelques exercices simples pour vous initier à la pleine conscience.

Références :

 Kristeller. (2015). Mindfulness, Eating Disorders, and Food Intake Regulation. In B. D. Ostafin, M. D. Robinson, & B. P. Meier (Eds.), Handbook of Mindfulness and Self-Regulation (pp. 199-215). New York, NY: Springer New York.

Alors, quels automatismes alimentaires aimeriez-vous déconstruire grâce à la pleine conscience ?