Mon ado n’aime pas son corps, que puis-je faire ?

Mon ado n’aime pas son corps, que puis-je faire ?

Depuis quelques mois, votre fille, qui a toujours mangé avec appétit, a coupé les desserts et calcule tout ce qu’elle mange. Votre garçon, qui n’a pas trop la fibre sportive, se rend au gym tous les jours et y passe plusieurs heures. Alors que plusieurs les félicitent de prendre leur santé en main, vous y voyez plutôt un signal d’alarme : et si votre enfant était insatisfait de son corps?

 

Vivre à l’ère du plus-que-parfait

Chaque jour, nous sommes confrontés à des dizaines de messages publicitaires qui présentent des images de corps parfaits. S’il est difficile d’être satisfait.e de son apparence dans ce contexte de perfection absolue, le défi est encore plus grand à l’adolescence. Le corps des jeunes est en constante transformation, et ce, à une période de leur vie où le regard des autres revêt une grande importance. Résultat? Environ 50% des jeunes du secondaire sont insatisfaits de leur silhouette.

L’insatisfaction corporelle que vit votre enfant peut l’amener à adopter des comportements néfastes pour sa santé physique et mentale, comme le recours aux diètes, le jeûne, le tabagisme ou la consommation de substances illicites. Toutes ces mauvaises habitudes peuvent avoir des répercussions comme l’anxiété, une faible estime de soi, une diminution des performances académiques ou la dépression. Vous avez donc raison d’y porter attention.

Il est normal que vous vous sentiez parfois impuissant en tant que parent face à ce que vit votre ado. Je vous partage quelques pistes pour accompagner votre enfant vers une plus grande acceptation de son corps :

 

  • Votre influence a du poids!

Malgré ce qu’il peut vous laisser croire, votre ado est sensible à vos valeurs et à vos opinions, que vous lui transmettez par vos paroles et vos gestes. Si vous enviez une collègue qui a perdu du poids, si vous montez chaque jour sur la balance ou si vous vous moquez du voisin obèse, votre jeune y verra un exemple à suivre et pourrait reproduire ces comportements. L’idée ici n’est pas de culpabiliser, mais plutôt de prendre conscience de la portée des gestes qui peuvent sembler inoffensifs. Gardez en tête que personne n’est parfait, et qu’être un bon modèle n’exige pas d’être en parfaite harmonie avec son propre corps!

 

  • Parlez-en avec votre ado

Soyez ouvert.e à la discussion et surtout, ne banalisez pas les préoccupations de votre enfant face à son poids et son apparence. Expliquez-lui les changements normaux que son corps subit à l’adolescence et aidez-le à accepter ces transformations en partageant avec lui votre propre expérience en tant qu’adolescent.e. Amenez-le à faire confiance à son corps en écoutant ses signaux de faim et de satiété, en prenant plaisir à manger et à bouger pour le bien-être que ça lui procure.

 

  • Reconnaître sa valeur

Valorisez votre enfant sur autre chose que son apparence physique. Complimentez-le sur ses forces, ses efforts et ses réalisations et encouragez-le à entretenir ses passions. Il apprendra ainsi à reconnaître sa valeur et celle des autres, et réalisera que celle-ci va bien au-delà de son apparence.

 

  • Développer son jugement critique

Aidez votre enfant à développer son jugement critique en réalisant que les images de corps que l’on nous présente à la télévision, dans les magazines et sur les panneaux publicitaires sont retouchées et donc irréalistes. Mentionnez-lui qu’il a un pouvoir d’influence sur l’industrie de l’image, par exemple en votant pour le Prix ÉquiLibre.

Et vous, quelle piste avez-vous envie de mettre de l’avant pour que votre ado accepte davantage son corps?

Références :

PICA, Lucille A. et autres (2012). L’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011. Le visage des jeunes d’aujourd’hui : leur santé physique et leurs habitudes de vie, Tome 1, Québec, Institut de la statistique du Québec, 256 p.

Pesa J. Psychological factors associated with dieting behaviors among female adolescents, Journal of School Health, 69(5), 1999, p. 196-201.