Est-ce que je dois compenser pour mes «écarts» alimentaires des fêtes?

Est-ce que je dois compenser pour mes «écarts» alimentaires des fêtes?

La nouvelle année est arrivée et vous ressentez peut-être la fameuse culpabilité du mois de janvier. Vous avez festoyé et bien mangé, parfois « trop » ? Vous craignez d’avoir pris quelques livres ? Peut-être que vous ressentez une certaine pression de compenser pour ces soi-disant excès, que ce soit en mangeant moins ou en redoublant vos efforts au gym. Il faut dire que les publicités des régimes et programmes pour se « reprendre en main » afin de commencer 2019 du bon pied abondent à cette période de l’année. Que faire? Je vous propose 4 étapes pour vous débarrasser de cette culpabilité du mois de janvier sans opter pour la restriction alimentaire.

Accepter qu’il est tout à fait normal d’avoir mangé différemment pendant les Fêtes

La culpabilité que vous ressentez est malheureusement très normale, car nous vivons dans une culture qui glorifie la restriction alimentaire et la minceur. Pourtant, il est tout aussi normal que vous ayez mangé différemment pendant les Fêtes. Les plats sont plus riches, les classiques qu’on adore refont surface et les repas festifs se succèdent. Comme le contexte des repas et le type d’aliments auxquels on a accès sont différents, notre alimentation change aussi et cela fait partie de la célébration. Vous n’avez pas à vous sentir coupable d’avoir mangé au-delà de votre faim pendant les Fêtes, tout le monde le fait, même les gens qui sont généralement à l’écoute de leurs signaux de faim et de rassasiement.


Se rappeler que la restriction ne fonctionne pas à long terme

Rapelez-vous que la restriction alimentaire n’est pas une solution à long terme. En tentant de perdre ces quelques livres du temps des Fêtes, vous risquez de tomber dans un cercle vicieux : celui de la privation. Cela se traduit par une alternance entre la restriction et l’excès sans jamais trouver un équilibre confortable.

 

Faire confiance à son corps 

Votre corps fait tout pour maintenir votre poids à l’intérieur d’un certain intervalle qui vous est unique. Les fluctuations de poids sont tout à fait normales. Plutôt que de tenter de contrôler votre poids, exercez-vous à mieux écouter votre corps (signaux de faim et rassasiement) car c’est lui le vrai spécialiste de vos besoins nutritionnels et de votre poids naturel.

 

Manger des aliments qui vous satisfont pendant toute l’année

Si vous avez eu l’impression de perdre le contrôle face à certains aliments pendant les Fêtes, cela pourrait être une indication que vous vous empêchez de manger des aliments qui vous satisfont dans la vie de tous les jours. Ce sentiment de ne pas pouvoir s’arrêter de manger peut être très souffrant. Je vous encourage donc à vous donner la permission de manger les aliments dont vous avez envie pendant toute l’année.

En ce début d’année, optez pour la satisfaction alimentaire et l’écoute du corps plutôt que la restriction.

ÉquiLibre a d’ailleurs développé plusieurs ressources qui pourraient vous être utiles dans ce cheminement. À titre d’exemple, l’outil « Un repas plein de sens  » vous guidera dans la dégustation d’un repas en pleine conscience.

 

Références :

Tribole, E., & Resch, E. Intuitive eating: a revolutionary program that works. 2012, New York: St. Martin’s Griffin.

Mann T, Tomiyama AJ, Westling E, Lew A, Samuels B, Chatman J. (2007). Medicare’s search for effective obesity treatments: diets are not the answer. American Journal of Psychology 62(3):220-33.

Sumithran, P., & Proietto, J. (2013). The defence of body weight: a physiological basis for weight regain after weight loss. Clin Sci (Lond), 124(4), 231-241.