5 stratégies pour échapper aux diètes déguisées !

Les personnes qui remettent en question les diètes amaigrissantes sont de plus en plus nombreuses et c’est tant mieux. Mais comme les diètes n’aiment pas faire l’objet de critiques, elles ont pris l’habitude de se déguiser afin de tenter de mieux paraître. Avec un revenu annuel de plus de 300 milliards de dollars canadiens, on devine que c’est lucratif de miser sur nos insatisfactions.

Afin qu’elles échouent dans leur tentative de passer incognito, je vous présente cinq stratégies pour échapper aux diètes déguisées.

1. Vérifier l’objectif de ce qui est proposé

Si le but est de perdre du poids, c’est une diète amaigrissante. Certains comportements rigides ou règles alimentaires visant à restreindre ou à contrôler notre alimentation peuvent aussi être l’équivalent d’une diète, sans porter un nom commercial. Si on doit « faire attention » et « surveiller ce que l’on mange », c’est une diète amaigrissante aussi. Le fait de se nourrir n’est pas censé être dangereux, et les aliments n’ont pas besoin d’être surveillés.

2. Analyser le vocabulaire utilisé

Quand on prend le soin de spécifier que la diète n’est pas une diète, c’est fort probablement parce qu’il s’agit d’une diète déguisée. Parmi les déguisements les plus populaires, on retrouve le programme de bien-être, le mode de vie et même l’art de vivre. À plus long terme, si le nouveau « mode de vie » génère des inquiétudes et de la culpabilité à certains moments, ce n’est certainement pas favorable à la santé.

3. Reconnaître la culture des diètes

La plupart du temps, la culture des diètes s’invite dans nos pensées sans que l’on s’en rende nécessairement compte, elle est sournoise et omniprésente. C’est un système de croyances qui associe la minceur à la santé  et qui nous amène à penser que l’on a constamment besoin de perdre du poids. La culture des diètes a des conséquences dommageables sur la relation que l’on entretient avec la nourriture et nuit de façon disproportionnée aux femmes.

4. Adopter l’alimentation intuitive

Cette approche bienveillante de l’alimentation nous amène à rejeter la culture des diètes. Plutôt que d’essayer de contrôler notre corps, on tente de l’écouter, de le comprendre, d’en prendre soin et de mieux percevoir ses besoins. L’alimentation intuitive  nous amène à se fier à des règles internes plutôt que des règles externes, en plus de favoriser des changements durables. À ce moment, on peut s’apercevoir qu’on est la personne la mieux placée pour devenir l’experte de son corps.

5. Dénoncer les diètes trompeuses

On peut ressentir de l’impuissance au sujet de l’industrie des diètes qui est si puissante et c’est normal. En fait, personne ne peut tout faire seul, mais chacune et chacun de nous peut faire quelque chose. Par exemple, l’Association pour la santé publique du Québec nous offre d’aider à créer des environnements exempts de publicités trompeuses de produits, services et moyens amaigrissants. On peut être solidaire et dénoncer les diètes trompeuses.

La Journée internationale sans diète pourrait aussi devenir la Journée internationale sans diète déguisée. Mais peu importe, on a compris le stratagème des diètes! J

Faw MH et coll. Corumination, diet culture, intuitive eating, and body dissatisfaction among young adult women. Pers Relationship. 2021;28:406–426.

Gravel K. De la culture des diètes à l’alimentation intuitive. Réflexions pour manger en paix et apprécier ses cuisses. KO Éditions. 2021, 236 p.

Research and Markets. Weight Loss and Weight Management Market by Equipment, Surgical Equipment, Diet, and Weight Loss Services – Global Forecast to 2022. 2017.

 Research and Markets. Weight Management Market: Global Industry Trends, Share, Size, Growth, Opportunity and Forecast 2021-2026. 2021.