Connaissez-vous la nouvelle formation « Hyperphagie boulimique: comprendre pour mieux dépister » offerte chez ÉquiLibre?

10 septembre 2013

 

 

Josée Guérin, Dt. P., B. Sc. Nutr., est nutritionniste et psychothérapeute spécialisée en troubles alimentaires et en obésité. Présidente de la Clinique psychoalimentaire qu'elle a fondée en 2005, elle est également chargée de cours à l'Université de Montréal. Socialement engagée pour la cause des troubles alimentaires et de l'obésité, elle s'implique depuis plusieurs années auprès des organismes ÉquiLibre et ANEB Québec.

Cet automne, ÉquiLibre offre une toute nouvelle formation s’adressant aux professionnels de la santé nommée : « Hyperphagie boulimique : comprendre pour mieux dépister ». Développée par ÉquiLibre en collaboration avec la nutritionniste Josée Guérin, Dt.P. B.Sc. Nutr., fondatrice et présidente de la Clinique psychoalimentaire, cette formation permet aux professionnels de la santé de reconnaître rapidement la présence de symptômes reliés à l’hyperphagie boulimique chez un client afin d'adapter leur intervention ou procéder à un plan de référencement.

 

Pour l’occasion, ÉquiLibre vous propose une entrevue avec Mme Josée Guérin, clinicienne et collaboratrice au développement de la formation.

 

Bonjour Mme Guérin, pour débuter, pourriez-vous décrire brièvement qu’est-ce que l’hyperphagie boulimique?

 

Josée Guérin : L’hyperphagie boulimique se détecte chez une personne qui expérimente des pertes de contrôle alimentaire sur une courte période, soit durant moins de deux heures. Ce qui diffère cette pathologie des autres troubles alimentaires tels que la boulimie et l’anorexie est le fait que la personne atteinte d’hyperphagie boulimique ne développera pas de comportement compensatoire (vomissements, laxatifs, entraînements excessifs, jeûne, etc.) en réponse à ces crises. Il s’agit d’un trouble fréquemment observé chez les personnes habituées au cycle des régimes restrictifs et, entre autres, chez les personnes obèses[i]. Face à ce type de cas lors de consultations cliniques, il va sans dire qu’une formation permettant d’identifier la problématique est de mise.

 

Cette formation s’adresse aux professionnels de la santé. Quelle est la valeur ajoutée pour eux de suivre une telle formation?

 

Josée Guérin : L’hyperphagie boulimique est une pathologie méconnue au sein de la population. Certaines personnes peuvent en souffrir, mais ne jamais en parler. De cette façon, les efforts déployés dans des démarches de pertes de poids sont presque automatiquement annulés par leurs comportements hyperphagiques. Il est donc important d'outiller les professionnels à reconnaître cette pathologie et à les référer rapidement au bon service.

 

Le fait est que beaucoup de gens souffrent psychologiquement, n’est-ce pas?

 

Josée Guérin : Bien souvent, une personne qui consulte pour des problèmes de poids ne sait pas comment nommer sa détresse, et par le fait même, cette personne se sent moins à l’aise de mentionner qu’elle expérimente des pertes de contrôle alimentaire. Lorsque cette même personne se retrouve face à un professionnel de la santé qui démontre une sensibilité, une ouverture et une confiance en lien avec les troubles alimentaires, la personne se sent plus à l’aise. Le professionnel peut donc mieux répondre aux besoins et intervenir en lui précisant les ressources disponibles.

 

Au final, il s’agit d’un accord gagnant-gagnant autant pour le professionnel que pour le patient.

 

Josée Guérin : En effet, cette formation offerte par ÉquiLibre permet aux professionnels de la santé d’accueillir plus aisément leur patient, avec les ressources nécessaires et la conviction d’avoir un regard plus éclairé face au trouble qu’il pourrait vivre.  Du côté du patient, c’est toute sa confiance qui en sera avantagée. Il sentira rapidement l’aisance du professionnel et sera plus disposé à partager ses émotions face à ses comportements alimentaires et les préoccupations qu’il vit liées à son poids.

 

Merci beaucoup, Mme Guérin pour cette entrevue!

 

 

Cette formation vous intéresse? 

Cliquez ici  pour vous inscrire! Le formulaire d'inscription se trouve au bas de chaque page.

 

Pour toutes questions en lien avec les formations offertes chez ÉquiLibre, communiquez avec Cynthia Fournelle au 514-270-3779, poste 223 ou par courriel à : cynthia.fournelle@equilibre.ca

 

 

 


[i] Une étude américaine datant de 2004 souligne que la prévalence à l’hyperphagie boulimique serait de 30% chez les personnes obèses.

Marcus, M. D., & Levine, M. D. (2004). Obese Patients with Binge-Eating Disorder. Dans D. J. Goldstein (dir.), The Management of Eating Disorders and Obesity (2e Edition.e éd., p. 143-160). New Jersey: Humana Press Inc.