Choisir de maigrir? (en CSSS)

Évaluation

L’évaluation du programme Choisir de maigrir?

 

Résultats d'évaluation disponibles en ligne

 

En décembre 2015, des chercheurs ont présenté des résultats d’un projet de recherche portant sur la diffusion du programme Choisir de maigrir? dans les Centres de santé et de services sociaux (CSSS) du Québec.


Revoyez cette présentation sur notre portail d’apprentissage en ligne. Pour ce faire, connectez-vous à l’adresse suivante : http://equilibre.connexence.com/ en entrant le mot webinaire à la fois comme nom d’usager et comme mot de passe.

 

La littérature scientifique démontre que des interventions s’inspirant du nouveau paradigme sur le poids engendrent des effets positifs sur les comportements alimentaires et sur le profil psychologique des participants, et ce, indépendamment de la perte de poids1-2.

 

Au Québec, le programme Choisir de maigrir? est développé selon l’approche du nouveau paradigme sur le poids. Des évaluations scientifiques menées dans le cadre de projets de recherche expérimentaux (voir projets d’évaluation 1 et 2) ont permis de documenter les effets bénéfiques du programme sur la santé physique et le bien-être des participantes.

 

 

Les résultats de ces évaluations démontrent des effets positifs du programme sur les profils psychosocial et comportemental des participantes. On documente notamment des améliorations au niveau de :

  • La satisfaction à l’égard de l’image corporelle,

  • Des comportements alimentaires :

    • Diminution de la consommation d’aliments en réponse à des influences extérieures (c.-à-d., désinhibition),

    • Diminution de la consommation d’aliments en présence de déclencheurs qui stimulent la faim ou l’impression d’avoir faim (c.-à-d., susceptibilité à la faim),

  • L’estime de soi,

  • L’indice de dépression,

  • La tendance à se mettre à la diète,

  • L’efficacité personnelle (croyance en sa capacité de modifier un comportement),

  • Des connaissances sur l’alimentation et les saines pratiques de gestion du poids,

    … tout en favorisant la stabilisation ou la perte de poids!

 

 

En 2006, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) lançait le Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012, Investir pour l’avenir (PAG) et permettait ainsi la diffusion du programme Choisir de maigrir? partout en province afin d’améliorer les services pour les personnes aux prises avec un problème de poids. Le soutien à l’implantation d’un programme visant une saine gestion du poids de type Choisir de maigrir? était également une activité inscrite dans le Programme national de santé publique 2003-2012 – Mise à jour 2008.

 

Ainsi, dans le contexte de la diffusion à grande échelle dans les CSSS du Québec, il apparaissait primordial de documenter l’implantation et les effets du programme dans ce nouveau contexte «naturel» plutôt qu’expérimental. Deux projets ont donc été menés en parallèle par ÉquiLibre et l’équipe de recherche de l’Université Laval (voir projets d’évaluation 3 et 4).

 

Projets d'évaluation du programme Choisir de maigrir? au Québec

 

1. Université de Montréal, études doctorales de Lyne Mongeau, Dt.p., Ph.D. (1994)
Dans cette étude, le groupe expérimental était formé de femmes inscrites au programme Choisir de maigrir?, présentant un surplus de poids et une préoccupation à l’égard de leur poids. Un groupe témoin, constitué de femmes n’ayant fait l’objet d’aucune intervention, mais présentant des caractéristiques initiales semblables aux participantes du groupe expérimental a servi de comparatif. Les effets du programme ont été mesurés à court et long termes.
  • Référence :
MONGEAU, Lyne (2005). Un nouveau paradigme pour réduire les problèmes liés au poids : l’exemple de Choisir de maigrir?, Thèse de doctorat, Faculté de médecine, Université de Montréal, 475 p.
 
2. Université Laval, études doctorales de Véronique Provencher, Dt.P., Ph.D. (2003-2006)

Dans cette étude, 144 femmes présentant un surplus de poids et une préoccupation à l’égard de leur poids ont été assignées au hasard à l’un des trois groupes suivants : intervention de type « nouveau paradigme » (programme Choisir de maigrir?), intervention de type « soutien social » (rencontres de groupes) ou groupe témoin (sans intervention). Les effets du programme ont été mesurés à court et long termes.

  • Références :

PROVENCHER, Véronique (2007). Comportements alimentaires et profil psychologique chez la femme — Le nouveau paradigme en matière de gestion du poids peut-il être une alternative de choix?, Thèse de doctorat, Faculté des études supérieures, Université Laval, 230 p.

PROVENCHER V., C. BÉGIN, A. TREMBLAY, L. MONGEAU, S. BOIVIN and S. LEMIEUX (2007). “Short-term effects of a ‘Health-At-Every-Size’ approach on eating behaviors and appetite ratings”, in Obesity, Vol. 15 (4), p. 957-966.

PROVENCHER V., C. BÉGIN, A. TREMBLAY, L. MONGEAU, L. CORNEAU, S. DODIN, S. BOIVIN and S. LEMIEUX (2009). “Health-At-Every-Size and Eating Behaviors: 1-Year Follow-Up Results of a Size Acceptance Intervention”, in Journal of the American Dietetic Association, Vol. 109, p. 1854-1861.

LEBLANC V., V. PROVENCHER, C. BÉGIN, L. CORVEAU, A. TREMBLAY and S. LEMIEUX (2012) “Impact of a Health-At-Every-Size intervention on changes in dietary intakes and eating patterns in premenopausal overweight women: Results of a randomised trial”, in Clinical Nutrition.

GIROUARD G. MP., C. BÉGIN, V. PROVENCHER, A. TREMBLAY, L. MONGEAU, S. BOIVIN and S. Lemieux (2010). “Psychological Impact of a ‘Health-At-Every-Size’ Intervention on Weight-Preoccupied Overweight/Obese Women”, in Journal of Obesity.

3. Université Laval, projet d’évaluation de Choisir de maigrir ? en milieu naturel, Véronique Provencher, Dt.P., Ph.D et Catherine Bégin, Ph.D. (2010-2013)
Ce projet avait pour objectif d’évaluer les effets du programme Choisir de maigrir? en milieu naturel, i.e., lorsqu’il est offert dans un CSSS du Québec plutôt que dans un contexte d’expérimentation contrôlée. Il comportait trois volets d’évaluation, soit 1) l’acceptation du programme par les gestionnaires, 2) son processus d’implantation dans les CSSS selon les intervenants, et 3) ses effets auprès des participantes. La collecte de données auprès des trois groupes ciblés a débuté en septembre 2010 à s’est terminé en décembre 2012.
  • Références :
 
 
 
 
 
 
4. ÉquiLibre, projet de monitorage d'implantation de Choisir de maigrir? dans les CSSS du        Québec (2008-2013)
Afin de documenter la mise en œuvre du programme dans les CSSS, l’équipe de recherche et évaluation de l’organisme a ainsi effectué un suivi (monitorage) auprès des milieux où les intervenants avaient été formés. Le projet de monitorage avait donc pour but de faire le suivi de l’offre du programme dans les milieux, de dresser un portrait du processus de mise en œuvre et de porter un regard objectif sur les barrières et les éléments facilitant l’implantation de Choisir de maigrir? dans les CSSS du Québec. La collecte de données a été menée entre septembre 2008 et avril 2012 auprès des chefs de programmes, des intervenants formés et des femmes ayant participé au programme. 
  • Références :
 
 
 
 

Pour en savoir plus…

 

 


 

1 FOSTER, G.D. and B.G. MCGUCKIN (2002). “Nondieting approaches: principles, practices, and evidence”,  in Handbook of Obesity Treatment, 1st Ed. Wadden TA, Stunkard AJ, 2nd Ed. The Guilford Press, New York, p. 494-512.

2 KING, Carry (2007). “Health at Every Size Approach to Health Management: The Evidence Is Weighed”, in Topics in Clinical Nutrition Vol. 22(3), p. 272-285.