Hyperphagie boulimique : comprendre pour mieux dépister (1,5 heure en ligne suivi de 3,5 heures en salle)

Apprenez à intégrer le dépistage de l’hyperphagie boulimique à votre pratique clinique. Développée en partenariat avec Josée Guérin Dt.P. et psychothérapeute à la Clinique psychoalimentaire, cette formation vous permettra de mieux comprendre cette problématique et d’évaluer si vos clients présentent une relation difficile avec leur corps et la nourriture. De plus, des histoires de cas vous permettront d’intégrer les outils cliniques de dépistage pertinents à votre pratique.

Remise d'une attestation de participation pour vos dossiers de développement professionnel.

Qu'est-ce que l'hyperphagie boulimique?
L'hyperphagie boulimique est reconnue depuis 2013 comme un trouble des conduites alimentaires dans le Diagnostic and Statistical Mental Disorders (DSM-V). Ce trouble encore méconnu, aussi bien par la population que par les professionnels de la santé, se caractérise par des périodes de perte de contrôle alimentaire. L’individu atteint d’hyperphagie boulimique va alors ingurgiter une quantité disproportionnée de nourriture, sans savoir s’arrêter, dans un espace de temps très court, souvent moins de deux heures.
 
À la différence de l’anorexie ou de la boulimie, les périodes de surconsommation alimentaire ne sont pas accompagnées de comportements compensatoires, tels que les vomissements, le jeûne ou encore la pratique excessive d’exercice physique. Ainsi, puisque de grandes quantités de nourriture sont consommées et qu’il n’y a pas de compensation pour éviter la prise de poids, il n’est pas rare de voir le poids des individus qui en souffrent augmenter, à un point tel que l’hyperphagie boulimique serait fortement associée à l’obésité sévère.
Des conséquences réelles sur la qualité de vie
Les personnes atteintes d’hyperphagie boulimique vivent souvent une détresse importante qu’elles ne savent pas nommer et par le fait même, ces personnes se sentent moins à l’aise de mentionner qu’elles éprouvent des pertes de contrôle alimentaire. Des sentiments de honte, de dégoût et de culpabilité s’installent petit à petit, et deviennent difficiles à supporter au quotidien. Ils affectent alors fortement leur qualité de vie.
Des données préoccupantes sur lesquelles il presse d'agir
  • 33 % des personnes obèses souhaitant perdre du poids souffriraient d’hyperphagie boulimique.
  • 27% des individus obèses en attente de chirurgie bariatrique souffriraient d’hyperphagie boulimique.
  • Le pourcentage d’individus souffrant d’hyperphagie boulimique serait de 2.4% de la population générale alors qu’elle est de 0.4% pour l’anorexie et de 1.5% pour la boulimie.
  • 78.9% des personnes souffrant d’hyperphagie boulimique présenterait les critères d’au moins une pathologie répertoriée dans le DVS-IV. Les pathologies les plus communes étant : les troubles bipolaires, dépressifs et anxieux, puis à un degré moindre, les troubles d’abus de substances.
ÉquiLibre pose des gestes concrets
Le programme Choisir de maigrir? d’ÉquiLibre, offert dans 53 CSSS répartis à travers 14 régions du Québec, permet à l’organisme d’intervenir auprès de femmes préoccupées par leur poids et leur image corporelle. Considérant que 38% des personnes obèses souhaitant perdre du poids souffriraient d’hyperphagie boulimique, Choisir de mairgir? intervient auprès de la problématique depuis longtemps, et continue de contribuer un peu plus à chaque année, les milieux organisant des groupes Choisir de mairigr? annuellement.
 
L’hyperphagie boulimique est un trouble de santé mentale grave encore méconnu tant de la population que des professionnels de la santé. Pourtant la prévalence de ce dernier chez les individus obèses en quête d’une perte de poids est non négligeable.
 
Aux vues de ces résultats, ÉquiLibre a vu la nécessité de former un réseau de professionnels de la santé outillés pour mieux répondre à la demande des patients. L’organisme a ainsi mis en place une formation pour comprendre et mieux dépister l’hyperphagie boulimique. Cette formation prône avant tout l’élimination des épisodes de surconsommation alimentaire et le retour à une relation saine avec la nourriture et une meilleure qualité de vie.
 

Pour en apprendre plus sur l'hyperphagie, vous pouvez également aller lire le billet de blogue sur le sujet, rédigé par Catherine Moquin, nutritionniste.

À qui s'adresse cette formation?

  • Aux intervenants détenant un baccalauréat en sciences de la santé, en psychologie ou en service social (diététiste-nutritionniste, kinésiologues, infirmières, physiothérapeutes, psychologues, sexologues, travailleurs sociaux, etc.). 

 

Objectifs généraux

  • Reconnaître les enjeux et les conséquences reliés aux problèmes de l’hyperphagie boulimique;
  • Situer le dépistage des problèmes reliés à l’hyperphagie boulimique dans l’algorithme décisionnel pour l'intervention sur les problèmes reliés à la gestion du poids, qui s'inspire du nouveau paradigme sur le poids;
  • Situer les problèmes reliés à l’hyperphagie boulimique dans l’approche biopsychosociale;
  • Utiliser des outils cliniques pertinents au dépistage de l’hyperphagie boulimique.

 

Durée : 1,5 heure en ligne suivi d'une demi-journée (3,5 heures) en classe

 

Préalable : aucun

 

Approche pédagogique : Formation interactive en petit groupe

 

Offerte sur demande dans votre milieu!

Vous êtes intéressés par cette formation?

  • Vous avez formé votre groupe et vous désirez vous inscrire à cette formation? Communiquez avec nous dès maintenant pour réserver une date!

Cynthia Fournelle

Responsable services et événements
514 270-3779, poste 223
1 877 270-3779, poste 223
cynthia.fournelle@equilibre.ca

 

 

Je souhaite m'inscrire à cette liste d'attente