Étude Poids, image corporelle et habitudes de vie : les différences entre les hommes et les femmes

8 janvier 2013

 

 

  • Les femmes vivent-elles leurs préoccupations à propos du poids et de l’image corporelle différemment des hommes

  • Les hommes sont-ils influencés différemment que les femmes par les pressions externes sur le poids et l’image corporelle?

 

L’étude Poids, image corporelle et habitudes de vie : les différences entre les hommes et les femmes1 réalisée en octobre 2012 par SOM pour ÉquiLibre auprès de 1005 Québécois aborde la saine gestion du poids et l’image corporelle sous un nouvel angle, celui des différences entre les hommes et les femmes.

MÉTHODOLOGIE

OBJECTIF PRINCIPAL DE L’ÉTUDE

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’importance du facteur genre dans la saine gestion du poids auprès de la population adulte du Québec.

 

PLAN DE SONDAGE

Population cible

L’ensemble des adultes québécois constitue la population cible de cette étude.

Base de sondage

L’échantillon initial a été généré aléatoirement à partir de tous les échanges téléphoniques valides couvrant le territoire à l’étude et à l’aide du progiciel CONTACT de SOM. Au total, 1005 entrevues ont été complétées.

Plan d’échantillonnage

Échantillonnage à deux degrés :

Au premier degré : échantillonnage stratifié proportionnel de ménages en trois grandes régions (RMR de Québec, RMR de Montréal, ailleurs au Québec).

Au second degré : une personne âgée de 18 ans ou plus est choisie dans le ménage selon une procédure informatisée de sélection aléatoire simple basée sur l’âge.

 

PÉRIODE DE COLLECTE

Période de collecte

Du 2 au 24 octobre 2012

Mode d’entrevue

Téléphonique assistée par ordinateur.

 

PONDÉRATION DES RÉSULTATS

Les données ont été pondérées par le nombre d’adultes des ménages sondés, la distribution par âge, par sexe et par langue maternelle de la population du territoire à l’étude, de même que selon le nombre d’adultes vivant seul et le plus haut diplôme obtenu.

 

MARGE D’ERREUR

La marge d’erreur d’échantillonnage maximale pour les résultats aux questions qui s’adressent à l’ensemble des répondants sondés est de 3,8 % au niveau de confiance de 95 %. 

Les résultats de cette étude unique nous ont permis de continuer à assurer notre rôle d’expertise en matière d’intervention sur le poids et l’image corporelle. Pour ÉquiLibre, il est important d’offrir aux hommes et aux femmes des alternatives saines aux méthodes de perte de poids inefficaces et nuisibles qui se retrouvent souvent sur le marché. 

Ainsi, des programmes de saine gestion du poids en milieu de travail adaptés au sexe ont été développés. Une formation a également été développée à l’intention des professionnels afin d’adapter leur intervention sur le poids selon le sexe.
 
Vous êtes chercheur?
Si vous souhaitez avoir accès aux données dans le cadre de vos travaux, communiquez avec:

Josée Gagnon

Responsable de la recherche et de l’évaluation
josee.gagnon@equilibre.ca 

[1] Poids, image corporelle et habitudes de vie : les différences entre les hommes et les femmes. Étude  réalisée par SOM pour le compte d’ÉquiLibre, octobre 2012.